"il y a deux choses infinies dans le monde: l'univers et la bêtise humaine, pour l'univers j'ai encore un doute"
  
Albert Einstein
Lezarts
Séverine Robic
videos autres

Arnaud Desjardins:
- Bio 1 .

Jiddu Krishnamurti
causeries 

 

Tom Waits:
http://www.jukebo.fr/tom-waits
- come on up to the house
- Chocolate Jesus

- I don't wanna grow up
- Hold on
- God's away On Business

Franck Zappa:
vidéos-disques



Peter Gabriel:
-
Come talk to Me

Leonard Cohen:
-
In my secret life 

Neil Young :
-
the needle & the Damage Done


- I have a dream
  Martin LutherKing

Georges Carlin
  - le rêve américain


 LE BUS: Ta Gueule
 

 

Visites

 483519 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

ODE to William Blake - Why-Ode W.BLAKE

Pendant votre visite   Equalizer_04.gif  Ecoutez l'album !

 

   Pourquoi faire un coffret-CD avec un livret de 52 pages, à l'heure du téléchargement et de la disparition des supports physiques?
Sans doute pour être en accord avec l'esprit de Blake...........

coffret_Ode_to_William_Blake.jpg

bandeau_1.jpg
 
 

 

f_pena_recto-6x6-mail.jpg

         

Dans l’album précédent,
" Rien à comprendre"
il y avait 2 titres avec des poèmes de Blake :
- The Mother said.
- Get Thee away.

 
Je connaissais William Blake par quelques gravures quand j’ai acheté « par hasard » un livre d’extraits de ses poèmes ; le moins cher à l’étale.
Mon anglais trop limité ne me permettait pas d’en comprendre le sens. J’utilisais juste la consonance anglaise, pour composer et harmoniser les chants, qui colle, à mon avis, mieux au rock. Faisant beaucoup de voix, c’était aussi plus pratique. Je sautais des mots, des pages.
 
Ensuite j’ai fait les textes en français ne tenant pas compte du sens de ceux de Blake.
Les deux poèmes gardés, pourtant pas des plus accessibles, ni des plus connus, sonnaient trop bien et déjà m’ont interpellé malgré mon faible niveau d’anglais et la traduction « Google ».
 
 Le copyright abusif fait qu'il est trés difficile aujourd'hui d'avoir librement accès à l'oeuvre de Blake. Ce qui est contraire à sa volonté même. Notre prise de position est exprimée dans "la parts de Blake". Il est anormal de ne pas avoir accès à ses écrits, notamment les manuscrits.
Il existe quelques sites donnant librement accès aux éditions anciennes : 
 http://www.archive.org/ est un des plus documenté.
 
 

blake_fer_copie.jpg

         

 A l'époque de la Révolution Française il chantait ses poèmes dans les rues de Londres coiffé d’un bonnet phrygien. Aucune trace ne reste de ses chants, ainsi la liberté qu’il aurait sans doute souhaitée reste entière pour mettre ses mots en musique.

 Chercher à savoir qui il était, ses engagements, sa vie quotidienne, son caractère, son humour, sa spiritualité universaliste impose presque de l’aborder par le feeling. 
Ça tombe bien, je suis musicien.
 
 
 
 William Blake est une personnalité multiple et unique dans la densité de son travail, la force de ses convictions, l’inaccessibilité de ses visions et de sa propre mythologie au symbolisme obscure. Blake a 32 ans en 1789. Erudit, il lit énormément, Emanuel Swedenborg, Jakob Böhme, Porphyre, Rober Fludd, Locke, Montesquieu, le Mouvement des Lumières, Voltaire, Diderot, Rousseau, Newton etc. …les textes anciens, qu’il encense ou conteste violemment. Il faisait partie du «Cercle Johnson», l’équivalent britannique du café Procope. Il y retrouvait les artistes et intellectuels radicaux favorables aux idées des révolutionnaires (déistes) américains et français (entre autres T. Paine dont « the rights of man »ont éxercé une grande influence sur les acteurs de la Révolution française, M. Wollstonecraft, W. Godwin ) :précurseurs des droits de l’homme et de la femme, abolitionnistes, anticléricaux, contre l’absolutisme et le pouvoir des nantis ….Blake fait partie des explorateurs et serviteurs del’universalité qu’il peut être utile de (re)connaître. Aujourd’hui il me reste encore à chercher,à apprendre et à chanter ses poèmes………

Le fait de penser que ma méconnaissance de l’anglais n’est pas un handicap convient bien à ma paresse ;o)
J’ai composé très vite les chansons de ce projet. Souvent la chanson était faîte dans la journée. J'ai aujourd'hui en les jouant l'impression que ce n'est pas moi qui ai fait ces suites d'accords, ces mélodies. Tout est venu trés spontanément.
Sur une vingtaine j’en ai gardé 16.

Pour les curieux, les maquettes ici:
on peut ouvrir les deux lecteurs (maquette et album) en même temps pour comparer. Dans les maquettes les basses sont à la guit synthé et je fais toutes les guitares. On peut voir combien manquent Daniel, Jean et Eric !
 
playtihesiningcats.gif

 La réalisation a pris des centaines d’heures.
 
Le livret a pris beaucoup de temps (+ de 500 h). Nous voulions faire un livre disque; il y a beaucoup à dire sur Blake, ais ce n'était pas possible financièrement. Donc le livret est avant tout une ouverture vers Blake pour donner envie de s'informer plus.....Il a fallut trier et concentrer toutes ces notes prises sur le Net, dans les livres etc.. Une chose est apparue très rapidemment : Blake étant mort depuis plus de 70 ans, on peut librement utiliser ses textes. Aucun problème pour la musique, elle se dépose si on le souhaite (étant à la SACEM depuis 1972, tout mes titres sont déposés). Ce disque a reçu la subvention de la SACEM pour l'aide à l'autoproduction. Mais, et pour Blake c'est fondamental, pour utiliser les reproductions des oeuvres graphiques (peintures, gravures, etc..) le grand Dieu Copyright se dresse. Tous ces gens, y compris les musées, qui déposent un copyright sur le travail d'un bon appareil photo gèlent tout accès à des oeuvres appartenant pourtant au domaine public. La loi sur la propriété littéréraire et artistique ne devrait concerner que les créateurs. J'ai essayé de ne prendre que des reproductions "libres" et proposées par les sites des universités et bibliothèques, mes images sont petites, donc sans intéret commercial, mais s'il se fait que quelqu'un revendique une proprièté sur une repro choisie, je demanderais à Blake ce qu'il en pense ;o)

 

Dans l’esprit du Yoga, j’ai essayé d'agir spontanément, sans cogitation.Sans aucune espèce d’affabulation j’ai cherché la « présence » de Blake. C'est-à-dire cet ensemble de connaissances, d’émotion, de créativité, de plaisir qu’apportent le respect et pourquoi pas l’admiration. 
 

bandeau_2.jpg
 
 
 Le choix des poémes n'est absolument pas réfléchi. Ils se sont présentés seuls, il est arrivé dans deux chansons qu'ils se mèlent. Il n'y a aucune raison particulière.
Le "pourquoi" n'a pas sa place ici.
 
Tous les textes et analyses :
 
 
Art is the tree of life.
Science is the tree of death. W. Blake

L’Art est l’arbre de vie,
la science l’arbre de mort. 
 
 
 

     lever-soleil.jpg  
 


 
Visuel__SACEM.jpg
 "Ode to William Blake a reçu l'aide à l'autoproduction de la SACEM


annuaires célébrités: William BLAKE
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 


Date de création : 27/10/2010 @ 19:08
Dernière modification : 01/04/2015 @ 12:00
Catégorie : ODE to William Blake
Page lue 6242 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

      
NEWS
 
à connaître
et faire connaître
KAIZEN
 
erik_johansson.jpg
Infos sur les alternatives vraies.
 
Concert
Chez "Michto"
double clic plein écran
 
 
la dernière vidéo:
Sacs à dos, Tahiti
et Noix de coco
 
Fernand sing
at Tate Britain, London
 
fer_tate_1.jpg

William Blake,
253th Birtday Anniversary
 
 
logo_mat_informatique.jpg
Achetez d'occase
chez de gens sérieux.
C'est résister
à l'obsolescence  programmée

 
Les disques
Ode to William blake Volume 2
Jaquette_volume_2_recto.jpg
 
 
Ode to William Blake Volume 1
   jaquette_Blake_petit.jpg

Equalizer_04.gifEcoutez l'album !
Achetez l'album (courrier)
par PayPal

20€ frais de port inclus

 

Rien à comprendre


Rien à comprendre  

Equalizer_04.gifEcoutez l'album !
Achetez l'album (courrier)
par PayPal

15€ frais de port inclus
Le coffret Ode to Willam Blake+ le disque Rien à comprendre (25€ frais de port inclus)

Petites réflexions

scream.gif

 

 

Interview :

 Old man look at my life,
I'm a lot like you were. (N. Young)

 

W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^