Si la science prouve que certaines croyances du bouddhisme sont fausses, le bouddhisme les changera.
  
Le Dalaï-Lama
Lezarts
Séverine Robic
videos autres

Arnaud Desjardins:
- Bio 1 .

Jiddu Krishnamurti
causeries 

 

Tom Waits:
http://www.jukebo.fr/tom-waits
- come on up to the house
- Chocolate Jesus

- I don't wanna grow up
- Hold on
- God's away On Business

Franck Zappa:
vidéos-disques



Peter Gabriel:
-
Come talk to Me

Leonard Cohen:
-
In my secret life 

Neil Young :
-
the needle & the Damage Done


- I have a dream
  Martin LutherKing

Georges Carlin
  - le rêve américain


 LE BUS: Ta Gueule
 

 

Visites

 488200 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

Human_abstract

The Human Abstract:

La quintescence humaine

retour à la vidéo


 Ce poème affirme que les vertus chrétiennes traditionnelles de miséricorde et de pitié présupposent un monde de pauvreté et de souffrances. Ainsi les vertus représentent une sorte de sympathie passive et résignée qui n’amène aucune obligation de soulager la souffrance ou de créer un monde plus juste. Blake refuse donc de les considérer comme des idéaux : dans un monde idéal de bonheur universel et d'amour authentique, il sont inutiles.

Pity would be no more
If we did not make somebody Poor;
And Mercy no more could be
If all were as happy as we;
La pitié n’existerait plus
Si nous n’avions pas créé le pauvre
Et la compassion ne pourrait plus être
Si tous étaient aussi heureux que nous.

And mutual fear brings peace,
Till the selfish loves increase.
Then Cruelty knits a snare
And spreads his baits with care
Et la crainte réciproque amène à la paix
Jusqu’à ce que grandissent les amours égoïstes¨
Alors la cruauté tend un piège
Et dispose ses appâts avec soin

Le poème commence comme une critique méthodique des vertus tant vantées dans "L'image divine."  Partant de la pitié, la miséricorde et la paix, le poème arrive alors à l'expression «amours égoïstes." 
Blake conteste un système de valeurs basé sur la peur (la peur d'être damnés pour l'éternité à cause de leurs actions.), l'hypocrisie, la répression, et la stagnation.

He sits down with holy fears
And waters the ground with tears;
Then Humility takes its root
Underneath his foot.
Elle s’assoit avec crainte, pieusement,
Et inonde le sol de ses pleurs ;
Puis l’humilité prend racine
Sous son pied.

Référence à la religion, ces vers décrivent le processus d’humilité devant Dieu, du besoin de Son pardon.  L'humilité prend "racine» est une référence à la religion chrétienne que l'homme a maintenant accepté.  Dans les lvers suivants, cependant, cette religion qui a pris racine jette maintenant une ombre de mystère.  Serait-ce que Blake met en question la religion?  C'est ce qu'il a fait de nombreuses fois; la chenille et la mouche  représentent les chrétiens dévots et les autorités religieuses qui se nourrissent  de leurs pratiques, de leurs lois et de leurs dogmes.

La description de l'arbre dans la deuxième partie du poème montre comment sont intellectualisées les valeurs telles que la Miséricorde, Pitié, Paix, Amour, les faisant devenir le fondement de la cruauté.  Blake décrit la cruauté comme un être utilisant les qualités comme piège, en plantant un arbre. Son arbre fleurit sur la peur et les pleurs; L'humilité est sa racine, son feuillage Mystère, mais cette croissance n'est pas naturelle, elle ne reflète pas l'état naturel de l'homme.
Cette religion qui a pris racine jette maintenant une ombre de mystère pour asservir. 
Blake met-il en cause la religion? 
La chenille et la mouche de représenteraient les chrétiens dévots et les religieux qui se nourrissent des  pratiques et rites.


Soon spreads the dismal shade
Of Mystery over his head,
And the Catterpiller and Fly
Feed on the Mystery;
Bientôt s’étend l’ombre lugubre
Du Mystère sur sa tête
Et la chenille et la mouche
Se nourrissent du Mystère

" Du Mystère sur sa tête " semble se référer à l'arbre, qui "porte le fruit de la tromperie".
Cela voudrait dire que les chenilles et les mouches qui se nourrissent de "l'ombre lugubre du Mystère" seraient des symboles de la maladie dans l'esprit humain, qui serait la corruption. les chenilles provoquent des dommages aux arbres comme un «fléau», et les mouches transfèrent les maladies impliquant que l'humanité détruit tout ce qu'elle touche.

And it bears the fruit of Deceit,
Ruddy and sweet to eat,
And the Raven his nest has made
In its thickest shade. 
Il porte les fruits de la ruse
Vermeils et doux à manger
Et le corbeau a fait son nid
Dans le plus épais de son ombre

L'arbre est associé à la tromperie, et ses branches abritent le corbeau, le symbole de la mort.  À la fin du poème nous nous rendons compte que la description ci-dessus a été un aperçu de l'esprit humain, de l'expérience mentale.  
Blake utilise les adjectifs "Ruddy" et "Sweet" pour décrire le "fruit de la tromperie". Cela implique que l'humanité ne peut pas résister à la tentation de tromper tout le monde ; que ce soit pour impressionner les gens en masquant vos vraies qualités pour servir leurs propres désirs égoïstes .
Le Corbeau symbolise beaucoup de choses, comme la mort, la peste, la gratitude, la sagesse, l'espoir, la longévité, la mort, la fécondité, mais ce poème plus probablement évoque la symbolique  chrétienne des corbeaux. Les chrétiens croyaient que les corbeaux emportent les âmes des damnés. Donc associent le corbeau à la chute de l'homme, l’accablant pour l'éternité

The gods of the earthand sea
Sought thro' Nature to find this tree;
But their search was all in vain :
There grows one in the Human Brain.
Les Dieux de la terre et de la mer
Ont fouillé l’univers pour découvrir cet arbre
Mais leurs recherches furent vaines
Car il croit dans le cerveau humain.

Les «dieux», qui peuvent être assimilés à l'homme, cherchent en vain cet arbre de la connaissance.
Blake se réfère aussi à l'arbre biblique, qui porte le fruit qui accorde la connaissance du bien et du mal à la personne qui le consomme (en référence à Adam et Eve),  un arbre qui ne pousse nulle part dans la nature, mais se trouve séquestré secrètement dans le cerveau humain.
"Il pousse un dans le cerveau humain."  C'est  la nature humaine qui produit toutes ces choses.  Ce n'est pas un acte du diable, un acte de Dieu, ou causés par toute autre force. 
Nous, les humains sommes libres et enclins à prendre des risques. 
Eh bien, Blake a choisi de prendre un énorme risque : remettre en question la religion.
Cela nous ramène au début du poème : l'humanité peut choisir de créer la paix, la bonté, et de l'égalité dans le monde.

from : http://www.english.uga.edu/wblake/SONGS/47/47noel.bib.html
 

 


Date de création : 21/02/2012 @ 11:20
Dernière modification : 22/02/2012 @ 10:45
Page lue 2485 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

      
NEWS
 
à connaître
et faire connaître
KAIZEN
 
erik_johansson.jpg
Infos sur les alternatives vraies.
 
Concert
Chez "Michto"
double clic plein écran
 
 
la dernière vidéo:
Sacs à dos, Tahiti
et Noix de coco
 
Fernand sing
at Tate Britain, London
 
fer_tate_1.jpg

William Blake,
253th Birtday Anniversary
 
 
logo_mat_informatique.jpg
Achetez d'occase
chez de gens sérieux.
C'est résister
à l'obsolescence  programmée

 
Les disques
Ode to William blake Volume 2
Jaquette_volume_2_recto.jpg
 
 
Ode to William Blake Volume 1
   jaquette_Blake_petit.jpg

Equalizer_04.gifEcoutez l'album !
Achetez l'album (courrier)
par PayPal

20€ frais de port inclus

 

Rien à comprendre


Rien à comprendre  

Equalizer_04.gifEcoutez l'album !
Achetez l'album (courrier)
par PayPal

15€ frais de port inclus
Le coffret Ode to Willam Blake+ le disque Rien à comprendre (25€ frais de port inclus)

Petites réflexions

scream.gif

 

 

Interview :

 Old man look at my life,
I'm a lot like you were. (N. Young)

 

W3C CSS Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^